Agriculture fruit

L’agriculture au Pérou – un pays exportateur

Pour sa configuration géographique complexe et peu adaptée à la culture, la côte désertique, les Andes accidentées et l’Amazonie difficilement pénétrable, le Pérou compte une superficie agricole peu importante avec seulement 1,7% du territoire. En comparaison, l’Espagne en a 40% et la France 53%.

 

L’agriculture a été une activité traditionnelle au Pérou préhispanique, époque au cours de laquelle de nombreux produits de première importance ont été développés et qu’on retrouve aujourd’hui dans toutes les cuisines mondiales.

Le Pérou est le pays d’origine de la pomme de terre, de la tomate, du haricot, du quinoa, du fruit de la passion et du manioc.

L’exportation de produits agricoles est désormais le troisième secteur économique du pays devant le textile (coton et alpaga) et derrière les minerais et la pêche.

Depuis les années 2000, le Pérou est le premier exportateur mondial d’asperges avec une moyenne de 100.000 tonnes / an (plus de US$500 millions), devant la Chine et le Mexique.

Le pays est aussi le premier exportateur mondial de paprika avec près de 50.000 T / an (US$200 millions) en compétition avec la Chine, ainsi que le premier exportateur mondial de bananes organiques avec 170 millions de tonnes en 2014 (US$120 millions).

Le Pérou est aussi l’un des premiers exportateurs mondiaux d’artichauts et quinoa (2ème), mangues (3ème), citriques et avocats (5ème), raisins (7ème).