Puno et le Lac Titicaca

Description de Puno et sa région

Située sur le plateau andin, cette région est dominée par la présence du lac Titicaca, lieu sacré des Incas, possédant des îles naturelles et artificielles. L’on y trouve des sites archéologiques précolombiens – des constructions circulaires, nommées chullpas depuis leur origine. Les églises sont caractérisées par une architecture coloniale marquée. La ville est fière de son passé quechua et aymara, de sa tradition folklorique qui déborde chaque année avec des danses et des rites lors de la fête de la Virgen de la Candelaria. Puno est légende, fête multicolore et peuplée d’îles naturelles et artificielles.
La région de Puno est située dans la zone sud orientale du Pérou. Sa topographie est accidentée et la majorité de ses villes sont situées dans de hautes zones montagneuses. Au nord se trouve la ville de Madre de Dios et au sud Tacna. Il est délimité à l´est par la Bolivie et à l´ouest par Cusco, Arequipa et Moquegua. Sa superficie est de 72,382 km2 et sa population dépasse le million d´habitants. Sa capitale est Puno, située au bord du lac Titicaca, à 3.827 mètres d´altitude.

Histoire de la région

Dans l’antiquité, le plateau du Collao fut peuplé par l´ethnie des Aymarás (collas, zapanas, kallahuayos et lupacas), puis par les Quechuas. Selon le chroniqueur Garcilazo de la Vega, c´est le lieu de la légende de Manco Cápac et Mama Ocllo, qui sortirent des eaux du lac Titicaca pour fonder l’Empire des Incas. La culture préhispanique la plus importante et de majeure influence dans la région fut la culture Aymará, connue aussi sous le nom de Putina. À l’époque de la vice-royauté, Puno était un lieu de passage obligé pour tout voyageur se rendant à Potosí. C´est le Comte de Lemos qui, en 1668, a nommé San Juan Bautista de Puno comme capitale de la province de Paucarcolla. Ensuite, elle fut rebaptisée San Carlos de Puno en hommage au gouverneur du moment Carlos II d’Espagne. En 1870, la ligne de chemin de fer Arequipa-Puno est installée et par ailleurs, la navigation commence sur le lac. De nos jours, Puno est le port du lac Titicaca le plus important et le plus haut. Il dispose de voies de communications optimales avec Cusco telles que le chemin de fer et la route. Son industrie est agricole, navale et on y trouve aussi des usines de conserve de poissons. Bien que l’ethnie prédominante des bords du lac Titicaca soit l’Aymará, les Indiens Uros y vivent aussi et tissent le roseau pour fabriquer des articles de vannerie.

Les attraits touristiques de la ville de Puno

La Cathédrale :
Située sur la Place d’Armes, elle a été construite au XVIIIème siècle par le maçon péruvien Simón de Asto. C´est un des rares bâtiments qui conserve encore l’inscription et le nom du constructeur sur son portail. La cathédrale est de style baroque et constitue un exemple de l’architecture métisse locale.

Balcon du Comte de Lemos : Situé au coin des rues Deustua et Conde de Lemos, on prétend que c´est là, dans cette maison, que logea le vice-roi du même nom à son arrivée à Puno en 1668.

Cerrito de Huajsapata :
La petite butte de Huajsapata se trouve à quatre rues de la Place d’Armes, à l’ouest de la ville. En son sommet se trouve le monument à Manco Cápac. De là, on peut apprécier un belle vue panoramique de la ville de Puno et du Lac Titicaca.

Musée Municipal Dreyer :
Situé dans la rue Conde de Lemos, au numéro 289, se musée propose une collection de céramique, d´orfèvrerie, de tissus et de sculptures lytiques pré inca et incas. On y trouve également une collection numismatique ainsi que des documents historiques sur la fondation de la ville de Puno par les espagnols.

Les attraits touristiques du Lac Titicaca
Le Lac Titicaca est situé à dix rues de la Place d’Armes de Puno. C’est le lac navigable le plus haut du monde. Sa superficie est de 8.560 kilomètres carrés et sa profondeur maximale atteint les 227 mètres. Vous serez impressionnés par la transparence de ses eaux. Le lac héberge 36 îles dont les plus importantes sont Taquile et Amantani. Il abrite une grande quantité d’oiseaux (comme des Flamands, des huallatas, des keles et des tiquis) ainsi que de nombreuses variétés de poissons (Karachi, perches, truites, suches et ispis, entre autres).

Péninsule de Llachon :
Vous découvrirez la Péninsule de Llachon avec nos circuits à départ fixe en groupe :

Llachon est une communauté rurale stratégiquement située au bout de la pointe de la Péninsule de Capachica, aux bords du lac Titicaca, au Nord-est de la ville de Puno et face aux îles de Taquile, Amantani, Uros, Suazi, et près de la péninsule de Chucuito. Dans cette partie du Lac Titicaca, Depuis 1985 travelatin développe des expériences uniques en logeant dans l´une des maisons des familles de paysans et vous partagerez les activités propres aux coutumes et aux traditions des habitants de Llachon. De nos jours Llachón est un village qui vit du tourisme et des activités agricoles, du bétail, de la pêche et de l´artisanat. Différentes randonnées sont organisées autour de la péninsule de Llachon.

Ile flottante Los Uros :
Vous découvrirez les îles Uros avec nos circuits à départ fixe en groupe :

Situé à 4 Km de Puno, il s´agit d´un ensemble de 40 grands îlots flottants en roseau où les habitants vivent du tourisme.

Ile Taquile :
Vous découvrirez l’île Taquile avec nos circuits à départ fixe en groupe :

À 35 Km de la ville de Puno, les habitants de cette île se consacrent à l’agriculture. Ils ont développé une forme originale de tourisme communautaire où les habitants partagent leurs aliments, leur logement, leurs coutumes et leurs traditions.

Ile Amantani :
Située à 37 Km du port de Puno, cette île est peuplée par quelque quatre mille personnes, réparties au sein de huit communautés qui se consacrent à l’agriculture et à la construction de quais flottants en roseau. Ces communautés sont également importantes de par leur valeur ethnique et culturelle.

Chullpas de Sillustani :
Zone archéologique située à 34 kilomètres de la capitale Puno, c´est l´une des nécropoles les plus importantes du monde. Localisée sur une esplanade élevée à quatre mille mètres d´altitude, elle est entourée par la splendide lagune d’Umayo. Les chullpas sont des monuments funéraires gigantesques construits par les Collas : constructions quadrangulaires et circulaires qui dépassent les 12 mètres de hauteur.

Pucará :
Village situé à 101 kilomètres au nord de Puno, sa poterie ocre est réputée pour ses « Toritos de Pucará », céramiques en forme de taureau qui ornent souvent les toits des maisons andines en guise de porte-bonheur.

Chucuito :
Ce village, à 18 kilomètres au sud de Puno, se compose d´une jolie place principale et d´une l’église coloniale appelée Asunción (1601). C´est l´un des plus anciens villages de la région qui, pendant l´époque coloniale, était très développé. Non loin se trouve l’adoratoire de l’Inca Uyo ou Temple de la Fertilité qui offre à la vue de grandes sculptures en pierre ayant la forme de phallus. On pense que ce lieu avait pour but de rendre un culte à la fertilité.

Moyen d’accès
Par la route :
Depuis Lima, la principale route est celle qui relie Lima à Arequipa via Juliaca pour arriver à Puno (1,335 Km.) en 24 heures.

Par avion :
Il existe plusieurs vols entre Lima et Juliaca (d´une heure et 45 minutes) et Arequipa (45 minutes).

Calendrier touristique

2 février : Vierge de la Chandeleur, Patronne de Puno. Date du début des fêtes qui dureront dix jours. Le premier jour, des centaines de groupes de danse des localités voisines rendent hommage à la « Mamacha » en exhibant leur meilleur folklore et leurs danses les plus élégantes. On pourra ici apprécier la célèbre danse du diable. L’icône de la vierge est portée en procession dans les rues principales. Les jours suivants, ce sont les marchés et les fêtes de quartiers qui sont investis : on boit et on danse jour et nuit.
Dernière semaine de février et première semaine de mars : Fête des compères et des commères à Ayabaca, Juliaca. C´est là que sont renouvelés les liens du compagnonnage. Dans chaque maison, on danse et on boit de jour comme de nuit au son des différents groupes de musique.
Carnavals. Les dimanches, les groupes de musiciens ou de danseurs parcourent les différents quartiers de la ville et les villages. C´est à cette époque que vous apprécierez les plus belles danses, partagées par toute la population qui suit le rythme des flûtes de pan et des tambours.
8 mars : Fête de San Juan de Dios. L’Église située au centre de Puno est animée par divers groupes musicaux et des groupes de danseurs qui vivent au rythme des sicuris (flûtistes) afin de célébrer le saint patron. Tous les fidèles lui portent une offrande qu´ils déposent tout en dansant.
Du 2 au 5 mai : Fête des Alasitas. Traditionnelle fête des objets miniatures, le jour le plus festif est le 3 mai. Les commerçants proposent des maisons, des voitures, des avions, de l´argent, des artefacts et tout ce dont l’imagination peut rêver. Ces miniatures sont achetées par le public et sont bénies devant les spécialistes ”challadores”. On dit qu´au cours de l´année, chacun obtiendra en taille réelle ce qu´il a acquis en miniature.
15 juillet : Fête de la Vierge Carmen à Cabana.
15 août : Fête en hommage à la Vierge Asunta, patronne de Cabana.
24 septembre : Fête de Notre Dame des Mercedes. Elle est célébrée à Juliaca où des fêtes agricoles, commerçantes et rurales colorées durent huit jours.
10 octobre: Fête de San Francisco de Asís. À Yunguyo, la population rend hommage au “Tata Pancho » avec des danses folkloriques, de nombreux repas et de multiples boissons.
24 octobre : Anniversaire de Juliaca.
4 novembre : Anniversaire de Puno.