Description de Cusco

La ville de Cusco ou « nombril du monde »est située dans la région orientale du sud du pays et comprend une partie montagneuse « la cordillère des Andes » et une partie de l’Amazonie.
Cuzco est un passage presque incontournable de tout voyage au Pérou. Si pour les Incas la cité impériale était le nombril du monde, aujourd’hui Cuzco est sans nul doute le nombril touristique dupays et, avec le Machu Picchu, le point d’orgue d’un voyage au Pérou.
Située à 3360 mètres d’altitude, Cusco est un passage incontournable de tout voyage au Pérou. Aujourd’hui Cusco est sans nul doute le nombril touristique du Pérou et, avec le Machu Picchu, le point d’orgue de tout voyage au Pérou.
Vous serez fasciné par l’architecture de la ville, contrastée entre le style espagnol et la solidité des fondations des monuments incas.

Histoire de Cusco

La légende veut que la ville ait été fondée au XIe siècle ou au XIIe siècle par Manco Capac et son épouse royale Mama Ocllo après leur « naissance » dans le lac Titicaca. Avant l’arrivée des conquistadors Espagnol, la ville était partagée en quatre quartiers, occupés par les Incas et des ressortissants des tribus de leur empire. Les principaux monuments dataient de l’Inca Pachacutec.
On peut encore admirer les murs incas originels dans certaines rues de la ville ou même le temple du Soleil, Korikancha, de nouveau révélé au monde après le tremblement de terre de 1950. En effet sur les fondations de ce temple avait été bâti par les Conquistadors le couvent Santo Domingo, fortement endommagé par le séisme.
Les Espagnols sont arrivés tard dans Cusco (en 1533) et ont été étonnés par la grande beauté de la ville capitale. Les témoins oculaires ont décrit l’endroit comme ville d’or et de lumière.
Après avoir détruit une bonne partie de la ville en 1534, les Espagnols y érigèrent une cathédrale au XVIe siècle.

Elle est le théâtre des luttes indépendantistes. Ainsi, en 1572, Túpac Amaru, qui avait mené une campagne de rébellion contre les Espagnols, fut exécuté le 24 septembre 1572, avec sa femme, ses enfants et ses principaux partisans. En 1780, Túpac Amaru II réclame la liberté pour toute l’Amérique dans un mouvement révolutionnaire qu’inspirèrent les luttes indépendantistes ultérieures et qui le convertit en figure mythique pour la reconnaissance des droits des indigènes. Il fut écartelé et décapité en 1781 dans la place principale.
Au XIXe siècle, la ville perdit de son importance au profit d’Arequipa, mais la découverte du Machu Picchu en 1911 relança son essor en raison du tourisme.
Actuellement Cusco est le centre névralgique du tourisme culturel au Pérou. On peut trouver bon nombre de guides et d’excursions vers le Machu Picchu et la vallée sacrée autour de la plaza de Armas, ainsi que des commerces, hôtels et restaurants.

Les attraits touristiques de Cusco

Cusco nous est LA ville à voir au Pérou ! Nous vous présentons les lieux les plus importants à voir, mais il y en a encore une multitude d’autres que vous pourrez découvrir au gré de vos balades dans les rues de la ville.

Plaza de Armas:
Tous les circuits que nous proposons vous permettront de découvrir la Plaza de Armas.
Cette immense place est le cœur de Cusco et l’une des places les plus vivantes et les plus belles du Pérou où toutes les manifestations importantes de la ville s’y déroulent. La place est dominée par l’imposante cathédrale et l’église « Compania de Jesus ».
Elle est située sur l’ancien site cérémoniel Inca et est aussi chargée d’histoire car c’est là qu’ont été exposées les têtes des espagnols Diego de Almagra ou Pizarro ou celle de l’inca Tupac Amaru.
Ne manquez pas un tour sur la place quand il fait nuit : les illuminations des bâtiments sont superbes !
Tous les circuits que nous proposons vous permettront de découvrir la Plaza de Armas.

Le quartier de San Blas
Tous les circuits que nous proposons vous permettront de découvrir San Blas.
Le quartier de San Blas, se situe sur la partie la plus ancienne de la ville. Ce quartier est le plus beau et le plus intéressant de la ville avec ses rues escarpées et ses maisons blanches assez anciennes. Là, se trouvent les meilleurs artisans des Andes méridionales (Olave, Mérida, Mendivil), un endroit qui se prête pour flâner mais également intéressant pour y rester quelque jours. La visite du quartier vous permettra aussi de découvrir l’église San Blas de 1569 possédant un chef d’œuvre : une chaire sculptée dans un seul morceau de bois (il a fallu 25 ans de travail pour la réaliser).

Qoricancha ou Temple du Soleil :
Vous découvrirez le Qoricancha avec nos circuits à départ fixe en groupe :

Le grand temple du Qoricancha ou Temple du Soleil se situe à deux rues de la Place des Armes et fut construit sous le gouvernement de Pachacuteq. On y trouvait de précieuses statues d’hommes grandeur nature qui ont été envoyées en Espagne et ne sont donc malheureusement plus visibles ici.
Le Q’orikancha est le monument inca le plus important de la ville de Cusco. Un monastère espagnol a été construit sur les ruines d’un ancien temple inca. Pour preuve de la solidité des constructions incas : lors du tremblement de terre de 1650, la plupart des murs hispaniques furent détruits alors que les murs incas restèrent intacts.
De nos jours, le Qoricancha est visité par des milliers de touristes.

La Cathédrale:
Située sur la Place des Armes ; construite en 1560 et terminée en 1669, elle est d’influence gothique, baroque et de la renaissance maniériste. À l’intérieur, vous pourrez admirer une chaire taillée dans le bois ainsi que les impressionnants sièges du chœur. En outre, la Cathédrale renferme une collection de toiles de peintres de l’école de Cuzco ainsi que de belles pièces d’orfèvrerie.

Le temple de Sacsayhuaman :
Vous découvrirez le site de Sacsayhuaman avec nos circuits à départ fixe en groupe :

Situé à 3600 mètres d’altitude et à 3 kilomètres au nord du centre de Cusco, sa position stratégique, en haut d’une colline, offre une vue imprenable sur tout Cusco. Cette forteresse, gardienne de la ville, est un exemple de l’architecture militaire inca. C’est là qu’a lieu, le 24 juin de chaque année, l’Inti Raymi (fête du soleil). Le site se compose d’immenses fortifications en zigzag formées par des pierres monumentales, réparties sur trois niveaux et dont la moyenne est de 360 mètres de long. Certaines pierres mesurent jusqu’à neuf mètres de haut, cinq mètres de large et peuvent peser jusqu’à trois cent cinquante tonnes. Le plus étonnant étant la précision avec laquelle ces blocs de pierres ont été agencés. La construction de ce temple a nécessité l’aide de 20000 hommes et a duré entre cinquante et soixante-dix ans.

Tambomachay :
Le site archéologique se situe à 6 kilomètres de la ville de Cusco et est connu comme les bains de l’Inca. Au milieu de ses escaliers et de ses structures en pierres, vous pourrez voir des chutes d’eau cristalline provenant des puits et des sources thermales proches. Selo n les croyances, c’est ici que l’on rendait culte à l’élément liquide.

Puca Pucara :
Situé à côté de Tambomachay, cette fortification est formée de terrasses, escaliers, passages, tours et niches. Avec Sacsayhuaman, il constituait une partie du système de défense de Cusco. En quechua son nom signifie « forteresse rouge » car, à la tombée du jour, ses roches acquièrent un ton rougeâtre.

Qenqo :
Situé à 4 kilomètres au nord-est de la ville de Cusco, on dit que ce site fut un adoratoire inca voué au culte de la terre. C’est un affleurement de roche calcaire sur laquelle sont taillées des figures animales telles que le puma (animal sacré). En outre, il renferme des passages, des canaux, des escaliers ainsi qu’un amphithéâtre semi-circulaire.

Moyen d’accès

Par la route : Il existe deux routes pour arriver à la ville du Cusco : la première est la route Lima – Arequipa – Cusco (1 494 km). Le trajet dure environ 24 heures en voiture. La deuxième est la route Lima-Nazca-Puquio-Abancay-Cusco (1 105km). Le trajet dure entre 18 et 20 heures.
Par avion: Il existe des vols quotidiens Lima – Cusco dont la durée est d’une heure. Il existe aussi des vols depuis les villes d’Arequipa et Puerto Maldonado, leur durée est de 30 minutes chacun, et comptez 1 heure de vol depuis Juliaca (Lac Titicaca)

Les plats typiques

Dans une ville riche de traditions comme Cusco, les aliments font partie d’une atmosphère culturelle et touristique que vous apprécierez en goûtant les plats les plus connus comme par exemple le rocoto relleno (piment garni que l’on trouve aussi dans d’autres parties du pays) servi avec des cacahuètes, des petits pois, un œuf poché et des pommes de terre dorées. Goûtez un autre plat populaire : le puchero, une soupe à base de viande, de tête d’agneau, de lard mouliné auxquels on ajoute des morceaux de chou, de pommes de terre, de pois chiches et de riz. D’autres mets délicieux existent, tels que le lapin ou porc de Guinée, le fromage pepián, les kapiches cuy (cochon dînde rôti), la bière locale (Bière Cusqueña), l’eau-de-vie ou la chicha (boisson à base de maïs fermenté).

Calendrier touristique

Le 20 janvier- Chereaje. Il s’agit d’une compétition entre hommes qui permet de déterminer le plus fort et le plus courageux d’entre tous. Cette fête se produit dans plusieurs villes et trouve ses origines dans les pratiques ancestrales.
Février : Les carnavals ont lieu dans divers villages du département de Cusco où les autochtones dansent et boivent allègrement. La ville de Qoya célèbre la semaine sainte avec son festival Carnavalesque.
Le 1er juin: Corpus Christi.
Les 18 et 19 juin : Fêtes de Qoylloriti et de Quispicanchis.
Le 24 juin : L’Inti Raymi. Fête ancestrale du Soleil pour avoir une bonne récolte.
Le 15 juillet : Fête de la Vierge de Carmen à Paucartambo. La ville de Paucartambo tout entière et ses hôtes rendent hommage à la Mamacha de Carmen.
Le 1er novembre : Journée des Saints. Au rythme des musiciens, les familles visitent les cimetières pour fêter leurs morts. Les femmes emportent avec elles des pains faits maison spécialement pour l’occasion. Ces pains portent le nom de “guaguas” et ont la forme de poupées.
Le 24 décembre : Santuranticuy. Marché populaire où les artisans de différentes régions exhibent et vendent leurs ouvrages.