Canyon de Colca

Description du Canyon de Colca

Le canyon de Colca, profond de 3 400 m, se situe au nord d’Arequipa au Pérou. Il était autrefois considéré comme le canyon le plus profond du monde. Toutefois, il a été démontré depuis qu’un canyon voisin, le Canyon de Cotahuasi, était encore plus profond (3 535 m). Son point culminant est à 4 350 m d’altitude et on trouve la rivière de Colca dans la vallée.
À environ 40 km de Chivay, le premier village de la route qui longe le canyon, on trouve un mirador naturel (appelé Cruz del Condor) d’où l’on peut voir planer des condors profitant des courants ascendants.
Après la ville de Chivay, le canyon devient de plus en plus étroit, la route devient par endroits non carrossable. Quelques points de vue sur le canyon ont été aménagés. On tombe alors sur la ville de Cabanaconde, d’où partent quelques treks en direction du fond du canyon, et de la rive opposée vers les villages de San Juan de Chucco, Tapay, Malata … Certains de ces villages ne sont à ce jour toujours pas reliés au réseau routier. Les mules sont les seuls moyens de transport pour alimenter en vivres (et autres biens) ces lieux reculés.
Au fond du canyon (plus de 1 000 mètres de dénivelé avec Cabanaconde), le village de Sangalle sert de refuge aux trekkeurs, il est surnommé l’Oasis, quelques lodges ont été aménagés pour le repos du randonneur avant la remontée (3 à 4 h de marche intense). Des piscines avec eau naturelle y ont été construites. Ce village n’est pas non plus relié au réseau routier.
Tous les villages présents dans le canyon furent construits par les espagnols d’où l’omniprésence de l’architecture coloniale ; l’objectif des conquistadors était de contrôler les populations andines, de les convertir au catholicisme, de les contraindre à payer des impôts mais aussi de les exploiter comme main-d’œuvre dans les nombreuses mines de la région. Quoi qu’il en soit, le culte quechua n’a jamais complètement disparu et de nombreux pèlerinages en l’honneur de la « pachamama » (terre mère) ont encore lieu, des offrandes lui sont faites notamment sous la forme d’apachetas, petits amoncellements de pierres en direction des volcans environnants (Coropuno, Ampata, Sabancoya).

Les attraits touristiques du Canyon

Cruz del Condor :
Vous découvrirez la Cruz del Condor avec nos circuits à départ fixe en groupe :

La Croix du Condor est un mirador vertigineux situé à une soixantaine de kilomètres de Chivay. Il surplombe la rivière Colca qui coule 1200 mètres plus bas. En face culmine le volcan Mismi avec ses 5547 mètres ; de son glacier naît l’Amazone, l’un des plus longs fleuves du monde. Ce superbe point de vue permet d’admirer le vol majestueux des condors, tout particulièrement le matin, lorsque le soleil commence à chauffer les parois du canyon en créant ainsi les premiers courants ascendants de la journée. Le condor est l’oiseau sacré et vénéré dans le monde Inca parce que c’est lui qui approche le soleil de plus près.

Canyon de Cotahuasi:
A proximité du Colca se trouve le canyon de Cotahuasi, réputé pour ses eaux thermales aux vertus curatives, ses chutes, ses failles archéologiques mais aussi pour sa grande diversité biologique de faune et de flore. Pour les adeptes de sports plus ou moins extrêmes, vous pourrez y faire de la randonnée, de l’escalade, du rafting, du parapente ou encore du trekking, des expériences inoubliables dans un cadre époustouflant !

Rio Colca autour de Maca :
Avant d’atteindre le canyon, la Colca parcourt une vallée plus accueillante : en effet, de nombreux petits villages jalonnent ses deux rives. Leurs habitants exploitent les innombrables champs en terrasses relativement fertiles datant de l’époque Inca. Un de ces villages, Maca, a été l’épicentre d’un tremblement de terre en 1991. Le village et son église ont été progressivement reconstruits depuis, mais une faille béante témoigne encore de l’importance du séisme.