La chute de l’empire inca

Avant la conquête, Pizarro et ses conquérants se sont rendus pour la première fois en Amérique du Sud (en 1524-1525) pour explorer, puis pour « découvrir » (en 1526-1528).

En 1531, pour son troisième voyage, Francisco Pizarro, Hernán Cortés et ses partenaires avaient la permission de la couronne espagnole dans un traité signé par l’impératrice Isabel du Portugal. Ce traité, appelé la capitulation de Tolède, a été signé le 26 juin 1529 et a donné à Pizarro l’autorisation de conquérir les terres qui s’appelleraient la Nouvelle-Castille, d’évangéliser les indigènes et de contribuer à la couronne d’Espagne avec un cinquième de toutes les richesses trouvées et à trouver.

Quand Pizarro et ses conquérants sont arrivés au Pérou, l’Empire inca était en difficulté avec des guerres civiles. En 1532, un grand nombre des 10 millions d’habitants de l’Empire en avaient assez de la domination des Incas et étaient prêts à s’allier avec les Espagnols pour se débarrasser de la domination des Incas.

Beaucoup de conquérants étaient analphabètes, compris Francisco Pizarro lui-même. Ils étaient aventureux, mais ils n’étaient pas du tout des soldats « super puissants » … les Espagnols étaient très peu nombreux, je ne pense pas qu’ils auraient pu gagner sans l’alliance qu’ils ont reçue des indigènes, les épidémies les ont également suffisamment aidés à détruire l’empire Inca.

La légende noire, un mouvement de propagande antiespagnol promu par les écrivains anglais, néerlandais et autres au cours du 16ème siècle, a écrit dans ses livres sur le bioterrorisme, accusant Pizarro, Cortés et les Espagnols en général, de bioterrorisme et d’utilisation d’épidémies pour tuer autant de peuples autochtones que possible et faciliter la conquête espagnole. Malheureusement, il y a également eu de nombreuses victimes de viol, qui ont provoqué la syphilis.

Avec une grande alliance d’indigènes, les armes à feu et les chevaux, ils ont pu commencer à conquérir. Ils ont tendu une embuscade à l’Atahualpa Inca lorsqu’il s’est présenté sur la place principale de Cajamarca accompagné de son entourage. On dit que le prêtre a demandé à l’Inca de se convertir à la religion catholique et de se soumettre au roi d’Espagne. Compte tenu des termes inconnus pour l’Inca, il a jeté la Bible, qui a servi de prétexte à l’attaque surprise des Espagnols. Certains parlent de 10 000 Indigènes morts contre 168 Espagnols dans la bataille de Cajamarca. Atahualpa a été capturé et, pour obtenir sa liberté, il a offert à Pizarro de remplir une chambre avec de l’or à la hauteur de sa main. La salle était remplie, mais Atahualpa n’a jamais obtenu sa liberté. Les conquérants l’ont tué en 1533.

De Cajamarca, les Espagnols se sont dirigés vers Cuzco, centre de l’empire inca, conquérant les villes ou obtenant le soutien des seigneurs et des groupes mécontents du système mis en place par les Incas. Cela a fait de la conquête de l’empire Inca non pas une tâche impressionnante pour les Espagnols, mais plus tops lâche.