Description de Sucre
Sucre est la capitale constitutionnelle de la Bolivie, et abrite le siège de la Cour suprême.
Première capitale de la Bolivie, Sucre fut fondée par les Espagnols dans la première moitié du XVIe siècle. Elle possède de nombreux édifices religieux comme San Lazaro, San Francisco et Santo Domingo qui offrent une image bien conservée de l’alliance architecturale de traditions locales à des styles importés d’Europe.
La Ville historique de Sucre, située au pied des collines de Sica Sica et Churuquella dans le sud-centre de la Bolivie, est une excellente illustration, intacte et bien conservée, du métissage architectural réalisé en Amérique Latine par l’assimilation des traditions locales et des styles importés d’Europe. Fondée par les Espagnols en 1538 comme Ciudad de la Plata de la Nueva Toledo (Ville de l’Argent de la Nouvelle Tolède) sur les terres de culture autochtone Yampara de la confédération Charcas, La Plata fut longtemps le centre judiciaire, religieux et culturel de la région. La ville fut renommée en l’honneur du défunt leader de l’indépendance Antonio José de Sucre en 1839, au moment où elle fut proclamée première capitale de la Bolivie.

Les attraits touristiques de Sucre

Plaza 25 de Mayo:
Vous découvrirez la Plaza 25 de Mayo avec nos circuits à départ fixe en groupe :

La place centrale de Sucre est très agréable et reposante. Vous pourrez y voir la Cathédrale, l’ancien siège du pouvoir bolivien ainsi que la maison de la liberté où a été signée l’indépendance de la Bolivie!

 

Couvent La Recoleta :

Vous découvrirez le Couvent La Recoleta avec nos circuits à départ fixe en groupe :

La Recoleta, couvent mais aussi ancienne prison et ancien musée, est située sur les hauteurs de la ville. Ce couvent fut construit en 1601 par l’ordre des franciscains. A l’extérieur, vous pourrez voir un célèbre cèdre millénaire, le seul « survivant » de l’espèce qui était très répandue avant à Sucre. L’intérieur se visite avec notamment de très belles sculptures et peintures du 17ème au 19ème siècle.

 

Le Convento San Felipe Neri :
C’est un couvent accoudé à une église où le patio est magnifique et il est possible de grimper sur le toit de l’église pour bénéficier d’une superbe vue sur la ciudad blanca!

 

Le marché de Tarabuco (seulement le dimanche) : Ce marché traditionnel a perdu son authenticité car il est assailli par les touristes chaque dimanche. On en a quand même profité pour s’acheter un bonnet et des gants avant de partir vers le Salar d’Uyuni où il fait (très) froid!
Si vous le pouvez, favoriser la ville de Candelaria qui propose des produits traditionnels et un musée sur le tissage. Les produits sont de qualité et il n’y a pas d’intermédiaire entre l’acheteur et les artisans!

 

Casa de la Libertad:
Déclaration d’indépendance du pays en 1825. Il est alors devenu monument historique et représente le cœur du pays. A l’intérieur, vous pourrez notamment voir le portrait de Simon Bolivar, le grand libérateur ainsi que la déclaration d’indépendance.

 

Cratère de Maragua :
Pour vous promener vers ce cratère, vous partirez le matin en 4×4 privé pour le village de Chataquila (3550 m alt.) et sa chapelle abritant la Vierge du même nom. Vous descendrez à pied par le chemin inca jusqu´à Chaunaca. Vous continuerez ensuite en voiture pour rejoindre l´intérieur du cratère de Maragua. Vous pourrez piqueniquer à la Grotte Du Diable pour ensuite vous promener dans le cratère jusqu´au hameau de Irupampa. Sur le chemin du retour vers Sucre, vous ferez une halte au Mirador de Maragua d´où l´on peut contempler l´ensemble du cratère et au Mirador de Sucre d´où l´on domine toute la ville.